Algorithme Facebook

Comment fonctionne l’algorithme Facebook ?

Comment se fait-il que je ne vois plus les publications de certaines Pages ou de certains de mes amis ? Pourquoi est-ce que je retrouve souvent le même type de publication dans mon fil d’actualité ?

C’est ce que nous allons découvrir dans la troisième partie de cet article consacré à l’algorithme Facebook.

Au programme cette semaine :

  • Instagram : Création de la fonction corbeille 
  • Instagram : Suppression du partage de post en Stories
  • Facebook : Comment fonctionne l’algorithme

Instagram propose une corbeille !

Pour l’instant lorsqu’un utilisateur supprime un contenu (post, Reels…) ou se fait hacker (le hacker a pour habitude de supprimer les contenus), il est impossible de le récupérer, il est perdu à jamais.

Afin de palier à cette éventualité le réseau social vient d’intégrer une fonction de corbeille qui gardera les contenus pendant 30 jours (photos, vidéos, Reels, vidéos IGTV, Stories). Les utilisateurs devront confirmer qu’ils sont les titulaires légitimes lors de la suppression ou de la restauration de contenu.

Source : Blog du modérateur 

Instagram supprime le partage de post en Story !

Instagram teste également la suppression de partage de post en Story sur un petit pourcentage d’utilisateurs. Le but est de mesurer l’impact sur l’engagement.

Le réseau social explique que la communauté est désireuse de voir moins de post repris dans les Stories. Aujourd’hui cette pratique est largement répandue et efficace puisqu’elle permet de maximiser la portée organique.

Pour l’instant, cette désactivation reste un test, tout comme la modification apportées aux Likes.

Twitter teste aussi actuellement la possibilité de partager des Tweets via un sticker à intégrer sur une Story Instagram (déjà disponible sur Snapchat Stories)

Source : The Verge

Comment fonctionne l’algorithme Facebook :

Pourquoi certains types de contenu semblent remonter plus souvent que d’autres ?

Pourquoi je ne vois que le contenu de certaines pages dans mon fil d’actualité ?

Comment Facebook fait le tri et décide de ce que je peux voir ?

Quelques chiffres :

Facebook analyse le compte de plus de 2 milliards de personnes. 

9 millions d’annonceurs actifs ont utilisés Facebook pour de la publicité lors du deuxième trimestre 2020.

Les dépenses publicitaires pour 2021 aux États-Unis devraient atteindre 39,4 milliards de dollars.

Regardons de plus près comment fonctionne l’algorithme de la plateforme :

Tout d’abord, le réseau social classe et hiérarchise toutes les publications en fonction de 2 critères :

  • la probabilité que l’utilisateur ait une réponse positive vis-à-vis de celles-ci.
  • les personnes que vous suivez

Parmi celles-ci, il retient du contenu que vous n’avez pas vu, du contenu déjà vu, mais commenté, liké…

Puis la plateforme réduit les milliers de publications potentielles à une petite centaine.

Par la suite, chaque publication est identifiée afin de savoir ce qu’elle représente.

Puis Facebook va réaliser des prédictions sur la façon dont vous réagirez à chaque message.

Enfin, un score final est attribué au contenu en fonction de tous les facteurs pris en compte et Facebook va établir un classement qui va être le fil chronologique que vous aurez dans votre feed.

C’est ce que l’on appelle du machine learning, c’est-à-dire que la plateforme effectue des prédictions à partir de données (Facebook se base sur des statistiques d’usages et propose le contenu le plus susceptible de nous intéresser.)

L’enjeux étant de vous présenter le meilleur contenu pour vous et vous garder le plus longtemps possible sur la plateforme.

Qu’en est-il du classement :

Les critères les plus importants sont les suivants : 

1 – les interactions avec les autres utilisateurs et les Pages (Likes, commentaires et partages, visualisations de vidéos)

2 – les caractéristiques de la publication (Facebook identifie le format le plus susceptible de vous plaire) telles que le nombre de personnes taguées, les méta-données 

3 – votre niveau d’engagement vis-à-vis de la publication  en rapport avec le type de contenu

4 – qu’aucun utilisateur n’ait signalé votre compte en tant que « Fake news » ou « clicbait ». Si cela est régulier, Facebook va ralentir la visibilité de votre page. Faites donc attention aux contenus interdits !

Ce qu’il faut donc retenir, c’est que si vous voulez continuer à voir dans votre feed les publications de vos amis et des pages qui vous intéressent, vous avez tout intérêt à liker, commenter et partager.

Source : Tinuiti